La princesse et son prince larguées

Les deux gouvernements du Québec et d’Ottawa semblent vouloir dire non à la princesse. Même si le premier ministre du Canada Justin Trudeau et celui du Québec François Legault ont eu de bons mots pour Michaëlle Jean ils n’appuieront pas son renouvellement de mandat aux commandes de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF)

L’ex gouverneure générale du canada de 2005 à 2010 Marie Michaëlle Eden Jean (Michaëlle Jean) fut désignée par consensus secrétaire générale de la Francophonie le 30 novembre 2014. Depuis lors elle fait la pluie et le beau temps en dépensant sans compter l’argent public, l’argent des Canadiens, l’argent des pays francophones et africains.

Souvenons-nous qu’en 2017 Michaëlle Jean s’était fait dire non à une dépense de près d’un demi-million de $ pour une escapade en voilier sans retombées vraiment concrètes pour l’OIF.

La prochaine présidence aura un sérieux travail à faire pour restructurer cette institution tant au niveau des dépenses que de son organisation. En effet OIF se veut une institution dont les pays ou états membres ont en commun la langue française. Cependant dans l’état actuel de cette institution près de la moitié des pays ou états membres n’ont pas la langue française comme langue officielle.