Québec, le 20 juin 2006

La pointe de l’iceberg

Il est incroyable de voir toute l’ampleur que la commission Gomery a prise qui a été au-delà de ce que les politiciens eux-mêmes s’attendaient. Après cette commission et les procès Coffin, Guité, Brault je suis d’avis que ce n’était que la pointe de l’iceberg et on ne verra jamais le fond de cette énormité.

Je crois que le juge Gomery n’a pas été assez loin dans son questionnement. Souvenez-vous des dépositions de l’ex-premier Ministre du Canada Monsieur Jean Chrétien, de son bras droit Jean Pelletier et de l’ex-Premier ministre Paul Martin à cette commission sur le scandale des commandites et c’était carrément indécent. Comment a t’on pu ridiculiser le gaspillage de millions de dollars provenant de la poche des contribuables en centrant le débat sur des cravates, des boules de Noel, des balles de golf, des tuques, des foulards, des : je ne me souviens pas, je ne peux pas me souvenir, je ne le sais pas, je présume, je pense que, peut-être que. Il y a anguille sous roche.

Il fallait que le juge fasse la lumière pleine et entière sur tout ce gaspillage intempestif afin de redonner confiance à la population sur la gestion d’un pays. Le milliard disparu aux ressources humaines Canada et que dire du milliard sur le supposé contrôle des armes à feux.

Qui sont les politiciens qui tiraient toutes ces ficelles, ce sont eux les vrais coupables.