12 décembre 2013

La fin d’une époque

La société Postes Canada a annoncé qu’elle mettrait progressivement fin à la livraison du courrier au porte à porte dans les régions urbaines. Le geste, couplé à une augmentation du prix des timbres à $1.00 a reçu l’aval du gouvernement Harper par sa ministre des Transports Lisa Raitt.
Joss père noel
Il va de soi qu’à l’aire de l’électronique et l’apparition de nombreux médias sociaux il fallait s’attendre à un changement dans la livraison du courrier. Toutefois pourquoi ne pas avoir fait un débat à la chambre des communes qui aurait permis aux citoyens à travers le Canada d’être mieux informés et peut-être trouver d’autres solutions?

Et bien non cette annonce a été faite au lendemain de la fin abrupte des travaux à la Chambre des communes afin d’éviter de se faire poser des questions sur le sérieux de cette décision. Même si cette mesure est présentée comme essentiel pour éviter des pertes de 1 milliard $ par année d’ici 2020 on sent que cette solution a probablement été poussée par le gouvernement Harper.

Comment lier cette annonce avec l’achat en 2010 de 4800 fourgonnettes de marque Ford Transit Connect, fabriquées en Turquie pour mécaniser la distribution du courrier dans nos boîtes aux lettres?
;