13 janvier 2014

La commission 2ième partie

La commission d’enquête publique sur l’octroi et la gestion des contrats publics dans l’industrie de la construction (Commission Charbonneau) reprend ses activités après le long congé des fêtes. Cette commission coûte très cher aux contribuables Québécois et j’espère qu’en 2014 nous aurons droit à des audiences pleines et entières. En effet la commission siège quatre jours sur cinq, trois semaines sur quatre, en plus des congés et près de 50% des auditions ont été réalisées en non publication.
commission charbonneau
Souvenons-nous que la commission Charbonneau, qui devait être publique, fut créée à l’automne 2011 et s’est mise en marche en juin 2012. Son mandat touche tous les organismes publics ainsi que le secteur municipal. Elle a également le mandat d’étudier l’infiltration du crime organisé dans la construction en général.

Je trouve que les commissaires acceptent trop rapidement les demandes de non-publication demandés par des témoins qui doivent subir des procès qui traînent en longueur. Les citoyens ont droit à toute l’information et n’ont pas à payer pour un système de justice lent et dépassé par les évènements.

Nous voulons une commission publique et non caché qui protège des fraudeurs à cravates.