Québec 30 août 2007

La chance au coureur

Les propos que j’entends depuis quelques jours sur le conseiller Monsieur Jacques Joli Cœur et actuel pro maire me font rougir de rage. Monsieur Joli Cœur a été nommé par la mairesse Andrée P. Boucher car elle croyait qu’il pouvait gérer le conseil de ville à sa place. Je suis du même avis que Madame Boucher par contre, dans le petit village qu’est Québec, il faut toujours faire attention sur notre déclaration.

C’est sur ce point que Monsieur Joli Cœur a manqué de tact mais son intention était certainement de s’assurer du bon fonctionnement de la ville comme le souhaitait ardemment la mairesse en le nommant pro maire. Oui c’était un homme de confiance de l’ex-maire Jean-Paul l’Allier mais ou est le problème car c’était aussi le choix de la mairesse. Le pro maire devra passer les dédales de l’administration et du conseil de ville ce qui n’est pas de tout repos.

Arrêtons donc de raisonner en petit village et laissons la chance au coureur.