Québec, le 30 mars 2011
Campagne électorale
La campagne va être longue et plate

Stephen Harper a lancé la campagne conservatrice dans le comté de Louis-Saint-Laurent à Québec et lors de son premier discours il a fait l’une de ses priorités la dénonciation de la coalition. La deuxième journée de sa campagne à Brampton Ontario il a fait de sa priorité la coalition possible de l’opposition. Toutefois dans les deux cas il s’est fait mettre sous le nez, par les journalistes, le Bloc Québécois et le Nouveau Parti Démocratique son entente signée en 2004.

La troisième journée de la campagne monsieur Harper promet un crédit d’impôt qui ne serait offert que dans quelques années, une fois le retour à l’équilibre budgétaire atteint. En effet le budget Flaherty déposé en mars 2011 ne prévoyait renouer avec les surplus budgétaires qu’en 2015 ou 2016 donc après les prochaines élections fédérales.

La quatrième journée il promet un crédit de 1000 $ à l’embauche pour les petites PME pour compenser l’augmentation des cotisations à l’Assurance-emploi. Par contre selon le budget Flaherty l’embauche de nouveaux employés n’est pas obligatoire pour avoir droit à cette mesure et Stephen Harper a répondu qu’il vise à maintenir les emplois et aussi en créer de nouveaux.

Que nous réservent les 32 prochaines journées?