Québec, le 20 février 2008

La Castonguette 2

Monsieur Claude Castonguay n’est pas nouveau dans l’amélioration du système de santé et des services sociaux du Québec. Avant l’instauration de la carte d’assurance maladie en 1970 plus communément appelée ‘la castonguette’, il a eu le mandat de présider la Commission d’enquête Castonguay-Nepveu, dont le but était de produire un rapport sur la situation des soins de santé et les services sociaux au Québec. L’application de certaines recommandations du rapport a eu des répercussions majeures sur notre système de santé.

Monsieur Castonguay réapparaît dans le domaine car le gouvernement Libéral, par la ministre Madame Monique-Jérôme Forget, a mandaté un nouveau groupe de travail, qu’il présidera, afin de présenter de nouvelles sources de financement et trouver des solutions pour assurer la pérennité du système. Il est également connu pour ses sorties publiques en faveur d’une place accrue au privé. D’ailleurs dans le privé il a occupé plusieurs fonctions dont celle de chef de la corporation La Laurentienne de 1981 à 1990.

Le nouveau rapport Castonguay propose ni plus ni moins de faire payer la population déjà étouffée et surtaxée. Personnellement je dis non au ticket modérateur caché, non à l’intervention à outrance du privé afin de favoriser les plus riches et non à la hausse de 1% de la taxe de vente. Par contre je dis oui à un contrôle plus sévère sur la circulation frauduleuse de la carte d’assurance maladie, sur la facilité qu’a une partie de la population à se procurer des médicaments, sur un meilleur contrôle de l’augmentation faramineuse des coûts de médicament, sur la prolifération et l’abus des consultations médicales, sur une meilleure utilisation des soins de première ligne CLSC.

Depuis belles lurettes que les Américains lorgnent notre système de santé et voilà que l’on veut se rapprocher du leur.