Québec, le 15 juillet 2009

L’ordre de quel mérite?

L’ancien premier ministre du Canada de 1993 à 2003 Monsieur Jean Chrétien a été nommé, lundi le 13 juillet, par la reine Élisabeth II de l’Ordre du mérite britannique (Order of merit). Cette distinction honorifique était à l’origine (1902), destinée à récompenser les mérites artistiques, littéraires et scientifiques, ainsi que, plus rarement, les services militaires. Plus tard la couronne britannique y a ajoutée les années de service public de certaines personnes.

Le petit gars de Shawinigan va donc rejoindre les Winston Churchill, Florence Nightingale, Edward Elgar, Robert Baden-Powell, Laurence Olivier, Graham Greene et Yehudi Menuhin. Des personnalités comme le docteur Albert Schweitzer, le président Dwight D. Eisenhower, Mère Teresa ou les maréchaux français Joffre et Foch. D’autres personnages qui ont marqués ce monde dont la cantatrice Joan Sutherland, l’architecte Norman Foster, l’ancienne premier ministre Margaret Thatcher et Tim Berners-Lee, le co-inventeur du World Wide Web.

Que fait-il dans ce prestigieux groupe. En effet les raisons qui justifient l’octroi de l’Ordre du mérite à M. Chrétien, qui a dirigé le gouvernement canadien d’octobre 1993 à décembre 2003, n’ont pas été précisées. L’on sait que l’octroi de l’Ordre du mérite est un privilège de la Couronne Britannique et nous n’avons rien à redire. Toutefois en tant que Québécois vivant au Canada nous sommes en droit de se poser des questions.

Est-ce que c’est grâce à la création d’un organisme semi-clandestin, (Option Canada) fondé le 7 septembre 1995 et financé par le gouvernement du Canada par le Conseil de l’unité canadienne. Cet organisme a participé au financement du camp du Non lors du référendum de 1995 au Québec., quelque huit semaines avant le référendum pour la souveraineté du Québec, C’est peut être aussi pour sa décision e du 7 octobre 2001 d’envoyer les Forces canadiennes se joindrent à celles des États-Unis dans leur guerre contre l’Afghanistan

Il aurait pu le refuser comme les Alfred Edward Housman poète et professeur, Rudyard Bernard Kipling écrivain et Georges bernard Shaw qui a écrit Pygmalion.