Québec, le 1ier mai 2011
ARTHUR GRIMACE
L’arroseur arrosé

Le champion de la diffamation au Québec le roi Arthur crie au scandale parce que des animateurs ou journalistes l’ont traité de gros cave. Il va de soi qu’un arroseur déteste être arrosé à son tour et c’est vraiment ce qui lui arrive actuellement. En effet le candidat indépendant dans la circonscription de Portneuf-Jacques-Cartier, André Arthur, poursuit Radio-Canada, le chroniqueur de La Presse Vincent Marissal, Guy A. Lepage et Dany Turcotte pour un total de 400 000 $ en raison de propos diffamatoires qu’ils auraient tenus à son endroit.

Imaginez que ce farfelus qui avait notamment qualifié de «fakirs» et de «tinègres» une certaine catégorie de chauffeurs de taxi à Montréal, qui avait harcelée pendant des années l’animatrice Sophie Chiasson et des dizaines de personnages politiques, animateurs et autres au début des années 2000 se plaint maintenant de harcèlement.

C’est d’ailleurs Sophie Chiasson qui avait mis fin à cette calamité et qui avait fait preuve d’un courage exceptionnel pendant de longues heures à la barre, en racontant les terribles répercussions des attaques répétées à son endroit. Grâce à elle et aussi à Pierre Jobin de TVA, les gens ont réalisé l’ampleur des dommages que ces attaques gratuites peuvent causer dans les vies des victimes de sa funeste radio-poubelle.

La pauvre victime André Arthur avait lui-même recours à un nombre très élevé de figures de styles dans son passé non si lointain. En effet il utilisait un arsenal linguistique tel que litotes, métaphores, hyperboles essentiellement pour ridiculiser les autres, dramatiser l’événement ou insister encore et encore sur l’idée saugrenue qu’il avançait.

Dans son arène et son règne de grossièreté l’attaquant Arthur demeurait vindicatif, agressif dans ses jugements, faisait preuve d’une impolitesse notoire lorsque certains auditeurs osaient le contester. De ce fait, il dénigrait systématiquement le gouvernement, les syndicats, l’école publique, tel ou tel personnage placé sous les feux de l’actualité mais son but ultime consistait à démontrer à son auditoire sa dominance suprême.

Il est temps de lui enlever son masque de vierge offensée, qu’il paie pour ses fautes et de montrer à la population qu’il n’est pas une victime mais un prédateur.