Québec, 24 février 2008

L’arrogance d’un maire

Comment Monsieur Labeaume prétendant à la Mairie de Québec et maintenant devenu le nouveau mentor de la ville peut t’il déclaré du haut de son petit piédestal, devant les médias et surtout devant les citoyens, qu’il était assuré que les brigadiers scolaires travaillaient encore bénévolement. C’est à ce moment que l’on peut s’apercevoir qu’il ne suivait pas vraiment tous les débats et ne faisait pas parti des discussions de toutes les classes de la société du plus haut salarié au plus démuni comme le faisait dignement l’ex maire Jean-Paul l’Allier.

Il va de soi que son rôle de président directeur général de la fondation de l’entrepreneurs hip qui le précédait ne le transportait pas beaucoup dans les milieux défavorisés. C’est peut-être pour cette raison qu’il a créé ce comité consultatif de gestionnaires du privé pour trouver des solutions à un problème que les autres maires géraient de leur mieux avec une équipe provenant de milieux différents.

Je trouve que cette bassesse de sa déclaration doit être dénoncé afin que Monsieur Labeaume s’intègre au sentier municipal constitué de citoyens de toutes les classes de la société. Effectivement il faut que le maire de Québec arrête d’être arrogant et s’intègre et s’imprègne du niveau de vie de tous ses concitoyens et de ce fait ramener son niveau de discussion et de décision en favorisant la majorité pour le bien être de tous.