Québec, le 29 juillet 2010
Affichage 1Affichage 3
L’affichage discriminatoire

D’une part la ville de Québec a décidée de sévir en ce qui concerne l’affichage sur les rues touristiques de la ville de Québec en interdisant les pancartes mobiles devant les commerces et plus particulièrement les restaurants. Quel acharnement discriminatoire et manque de discernement en pénalisant les commerçants qui attirent les touristes par l’affichage de leurs produits et ce qui est tout à fait normal et presqu’obligatoire.

D’autre part une entente est intervenue sur l’affichage entre la Ville de Québec, les pétrolières, des représentants de la Coalition des commerçants de Québec pour le droit de l’affichage et la Chambre de commerce de Québec.

En effet entre autres modifications apportées au projet de règlement en vertu de l’entente, mentionnons : l’augmentation des superficies d’enseigne sur les bâtiments; l’autorisation d’enseigne au sol pour les postes d’essence favorisant l’affichage des prix et des services connexes offerts. Toutes ces modifications ont été intégrées au projet de Règlement d’harmonisation sur l’urbanisme, R.V.Q. 1400, déposé au conseil municipal.

C’est discriminatoire pourquoi ne pas faire de même pour les commerces du centre ville comme c’est le cas dans les différentes rues de Paris une des villes les plus visitées au monde?