Québec le 6 juillet 1992

JUSTICE POUR TOUS

Nous avons tous pris connaissance du jugement de la cour supérieur qui libère les Indiens Mohawks de toutes les accusa¬tions liées à la crise d’Oka.

Nous avons tous rêvés, il n’y a pas eu d’indiens armés qui tiraient partout et qui ont même assassi¬nés un policier, il n’y a pas eu de barricades bloquant toute circulation et prenant en otage la population du secteur d’Oka et des environs, il n’y a pas eu de maisons envahies et saccagées par les indiens lors de la crise.

Il s’agissait d’une pratique pour l’armée Canadienne et les méchants Blancs n’ont pas compris le jeu. Nous n’avons pas vu un Ministre signer un traité avec un indien masqué et armé.

La Justice est-elle déficiente à ce point, ou ce n’est que le prix pour acheter la paix. Un prix qui touche profondément tous les Québécois mais plus particulièrement ceux qui en ont été les otages et qui sont, aujourd’hui, marqué à tout jamais. Qu’elle crédibilité cette justice aura t’elle compte tenu des critiques et des images qui ont marquées cette crise et qui ont été véhiculées à travers le monde.

Etant donné qu’il y a une seule justice, recevrons-nous une mise en demeure pur le manque à gagner des Mohawks; vente de cigarettes, super-bingo, saisies d’armes etc…