Québec le 27 avril 1993

JOUER A L’AUTRUCHE

Quoi de mieux, pour éviter de penser à l’état lamentable de l’économie Canadienne, que d’écouter les séries de la coupe Stanley. Une meilleure façon de se mettre la tête dans le sable, et de ne pas voir le déficit de près de 40 milliards, est d’embarquer dans la vague Campbell-omanie.

En effet je lisais dernièrement dans le devoir les résultats d’un sondage qui mettait le parti Conservateur en avance avec madame Campbell. Qu’est-ce qui a changé depuis quelques mois dans cette organisation politique, c’est la même politique faite par les mêmes personnes et déjà, un nouveau nom, une nouvelle figure tient une nouvelle PHOBIE et les Québécois embarquent?

Les Canadiens, les Québécois sont vraiment manipulable au niveau de l’image et pas mal moins au niveau des idées. Il est impensable de constater qu’en changeant un nom, un chef et vlan!…les Canadiens et même les Québécois sont partis dans une nouvelle …-Manie; rappelons l’aire de la Trudeau-manie sommes-nous plus avancé depuis? Par quel facteur le déficit a t’il été multiplié, 10, 100 peut-être 1000%?

Les deux candidats à la Chefferie parlent de diminuer voir même d’annuler le déficit de près de 40 milliards et dans le dernier budget ce même parti a augmenté les dépenses de près de 10%. Dans ce budget on ne parle même pas de la construction des hélicoptères et du projet hibernia qui est un gouffre budgétaire sans fond. Par contre au Québec on a trouvé une autre façon originale de ne pas penser à l’état désastreux de l’économie c’est de repartir le débat sur la langue.