Québec, le 27 avril 2010

Jardins communautaires

La ville de Québec a reçu le feu vert pour obtenir le dézonage de l’ancienne ferme la Congrégation des Sœurs de la Charité de Québec qui fut acquise en1893 dans le but d’approvisionner l’hôpital Saint-Michel-Archange (SMA) en denrées et de donner de l’occupation à certains patients de l’institution. En effet une demande d’exclusion des terres de 22,1 hectares de l’ancienne ferme SMA avait été faite le 20 novembre 2009 par la ville de Québec à la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) et le 26 janvier 2010 la CPTAQ a donné un avis favorable à cette exclusion.

La ferme SMA était la ferme la plus proche du centre-ville de Québec et c’est en mars 2007 que la direction a annoncé qu’elle mettait fin à ses opérations de culture, de production laitière, de fabrication de fromage ainsi que de mise en marché de plans horticoles et ornementaux. Depuis 2003 la ferme SMA était gérée par une corporation sans but lucratif et l’établissement a tenté sans succès d’atteindre la rentabilité.

Ce dézonage agricole accordé à la ville permettra de mettre de l’avant son projet d’y implanter un parc technologique et scientifique. Par contre une des raisons invoquées par le gouvernement du Québec en 2002 lorsqu’il a réalisé le regroupement des municipalités c’était justement pour réduire le nombre de parc technologique et de concentrer les entreprises dans un même secteur. Actuellement le parc technologique du Québec métropolitain situé au cœur de la région de Québec, est une communauté d’affaires d’une centaine d’entreprises et centres de recherche regroupant 5000 travailleurs.

D’autre part les grands centres urbains manquent d’espace afin que les citoyens puissent cultiver leur lopin de terre en pleine ville et c’est un rêve qui pourrait encore devenir réalité. En effet ce secteur de plus de 22 hectares de terres arabe pourrait être aménagé afin de louer aux adeptes du jardinage leur petit coin de verdure car l’engouement des Québécois pour le jardinage a permis l’explosion de jardins communautaires.