Incohérence

La jeune députée de la circonscription de Marie-Victorin Catherine Fournier élue sous la bannière du parti Québécois lors des dernières élections Québécoises vient de démissionner afin de siéger comme indépendante. À mon avis elle a mal planifié son coup pour annoncer sa démission car son intervention publique était remplie d’incohérence.

La jeune députée de 26 ans a mentionnée qu’elle voulait avoir les coudées franches pour parler de souveraineté car le parti Québécois était rempli de bois mort qui ne représentait pus ses valeurs. Madame Fournier veut rassembler les souverainistes mais en démissionnant seulement 6 mois après s’être fait élire elle fait l’inverse.

Quelle trahison pour les électeurs de la circonscription de Marie-Victorin qui n’ont pas voté pour la personne mais bien pour ce qu’elle représentait avec le PQ. Malgré une vague Caquiste importante, malgré la défaite historique du 1ier octobre les électeurs ont quand même voté pour le parti de René Levesque fondé il y a 50 ans. Cette circonscription représente le parti Québécois depuis 1981 à l’exception de 1984-1985 qui a élu le libéral Guy Pratt dans une élection partielle. De plus Marie-Victorin a voté OUI lors du référendum de 1995 à plus de 60%.

C’est quoi la vraie vérité qui se cache dans la garde-robe de son insouciance? Elle avait pourtant déclarée le 5 décembre 2018 que la politique était un sport d’équipe et qu’une personne seule ne pouvait faire avancer les choses.