Québec, le 5 janvier 2005

Ils étaient prêt!

J’ai lu l’article de Monsieur Jean-Jacques Samson en rapport avec les négociations des 400 000 employés du secteur public et parapublic sur le fait que le Gouvernement est un peu en retard dans ses délais de règlement après 18 mois au pouvoir. Cet article m’a justement fait réfléchir sur le slogan que les Libéraux du Québec avait lors de la dernière campagne électorale soit :.

De la même façon ce gouvernement devait corriger, dans un délai raisonnable après leur élection, les lacunes du système de santé afin de diminuer les listes d’attentes dans les hôpitaux, l’encombrement dans les salles d’urgences et, après la lecture des articles qui ont fait la une du journal de Québec ces derniers jours on s’aperçoit que ce n’est pas tout à fait le cas.

En surplus quand est-il du règlement sur l’équité salariale, de la loi sur la pauvreté, des garderies à $5.00, des tarifs d’hydro-Québec à la hausse, du projet de loi afin de hausser le coût des plaques d’immatriculation, de la modification à la hausse des tables d’impôt, de la hausse du salaire horaire, de la loi sur les défusions, des ententes fédérales provinciales sur différentes questions encore en litige dont les droits parentaux, des différents projets à caractère économique de la grande région de Québec qui ont été mis de côté, de la hausse de l’assurance médicament, de projets contreversés comme le suroît, et j’en passe, ajouté à ça les nombreuses nomination politique.

Étaient-ils si prêt que ça?