Québec, le 16 août 2010

Il n’a laissé personne indifférent

Le cardinal Marc Ouellet qui partira le 30 août pour un poste de haut rang aux côtés du pape Benoît XVI a eu droit à un hommage d’envergure à Sainte-Anne-de-Beaupré attirant plus de 2000 personnes. Les huit ans d’épiscopat de Mgr Ouellet à Québec n’auront laissé personne indifférent car certains le détestaient assez pour s’en confesser, d’autres lui vouaient une admiration sans borne.

Pour ma part je suis d’avis qu’il a fait sa marque dans ce monde difficile à comprendre et à expliquer par des mots simple au commun des mortels. En effet l’Église n’est pas comme une institution politique qui fait des sondages afin de savoir ce qui est le plus populaire et de cette façon prendre une décision. Il va de soi que certaines positions de l’Église sont discutable, parfois fortement discutées et défendues de façon plus ou moins habile par les défendeurs de l’église.

De plus ce n’est pas parce qu’une majorité de Québécois sont en désaccord avec les divers propos de Mgr Ouellet défendant les valeurs de l’Église qu’il n’a pas le droit d’y croire, de s’exprimer et de les défendre. Je suis fier de cette promotion importante du cardinal qui accède à une des positions les plus influentes de l’Église catholique, comptant des centaines de millions de fidèles.

Bonne chance Mgr Ouellet.