Québec, le 24 mars 2011
davie 1
Il faut sauver le chantier Davie

Le chantier naval de la Davie connaît des difficultés et est sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers depuis plus d’un an. Après avoir été sur les poumons artificiels durant plusieurs années le chantier maritime aurait une chance de survivre si le gouvernement conservateur de Stephen Harper lui donnait une part du contrat de 35 milliards $ pour renouveler la flotte navale du Canada.
davie
Malheureusement à la mi-février, le gouvernement adoptait un amendement à son appel d’offres exigeant que les soumissionnaires prouvent leur solvabilité 50 jours avant la fin de la période du dépôt des propositions. Je crois qu’en agissant ainsi le gouvernement a voulu exclure le chantier de Lévis afin de favoriser ceux d’Halifax et de Vancouver. Pourtant le chantier maritime de la Davie est le seul chantier naval canadien disposant des installations nécessaires à la construction des plus grands navires.

À mon avis ce n’est pas à cause des employés qui ont fait plusieurs concessions au fil des ans. Je ne crois pas non plus que se soit à cause des six propriétaires qui se sont succédé et qui ont essayé d’investir des sommes assez importantes afin de relancer le chantier.

Le Gouvernement du Canada a plutôt investi afin de moderniser les chantiers maritimes des autres provinces à coup de milliards de dollars ce qui a nui pour la relance de ceux de la province de Québec.