18 septembre 2014

Il doit démissionner

Depuis l’ouverture de la nouvelle session les péquistes et les caquistes attaquent le ministre de l’éducation Yves Bolduc exigeant sa démission ou le remboursement intégral des 215 000$ encaissés pour avoir inscrit 1500 patients lorsqu’il était simple député.
yves-bolduc
Même si le ministre de l’éducation et ex-ministre de la santé Yves Bolduc a agit légalement dans la prise en charge de ces nouveaux patients je trouve qu’il avait manqué de jugement et d’éthique professionnel. Ce n’est pas le boni qu’il a reçu qui blesse mais plutôt le fait qu’il n’a pas assuré le suivi de ces patients.

Le premier ministre devrait être d’une fermeté intraitable sur cette question d’éthique. D’ailleurs l’ex-ministre de la Santé libéral Claude Castonguay, exigeait la démission d’Yves Bolduc, alléguant un manque d’éthique.

C’est également un manque d’éthique politique pour un gouvernement qui impose des mesures d’austérité en comprimant les dépenses et s’attaquer au gaspillage. Monsieur Bolduc, le bourreau de travail, devrait retourner à la pratique et récupérer une partie de ses 1500 patients.

L’assemblée nationale pourrait mettre toute l’énergie sur les dossiers chauds qui feront débat au cours de cette session telle la loi 3.