5 avril 2012

Hypocrisie libérale

Le gouvernement libéral de Jean Charest envisage de provoquer des élections générales sur le thème du gel/dégel des droits de scolarité. Par contre il faut se rappeller que cette guérillas avec les étudiants a été provoquée de toute pièce par le permier ministre du Québec lui-même en infligeant aux étudiants une hausse exceptionnelle de 75% sur les coûts actuels de scolarité.
Étudiants
Dans cette guerre improvisée les libéraux veulent détourner l’attention de la population des vraies problèes quils ont créés. En effet ils essaient de nous faire oublier les mauvais traitements infligés à nos aînés dans les différents établissements publiques dont les centres hospitaliers de soins longues durées (CHSLD). Ils veulent éviter toutes discussions sur les nombreux scandales qui les touches incluant les pots de vin et autres malversations dans le monde de la construction.

Dans cette pagaille qu’ils ont créée avec les milliers d’étudiants, ils dévient du vrai problème qu’est la mauvaise gestion des fonds publics universitaires. De ce fait il ne faut pas oublier que c’est Jean-Marc Fournier qui en 2006 alors ministre de l’éducation avait détourné des fonds destinés à l’enseignement et permis aux hauts dirigeants du réseau des universités du Québec d’obtenir des fonds de pension supplémentaires.

Voyant dans quel merdier ils se sont enfoncé le ministre des finances Raymond Bachand et la ministre de l’éducation Lyne Beauchamps viennent de sortir de leur cocon et d’annoncer des fonds supplémentaire pour les étudiants. Par contre ils n’ont pas annoncé une surveillance plus étroite des fonds publics engloutis dans le financement des universités.

Oui des élections mais il faudra parler de la mauvaise gestion libérale depuis qu’ils sont au pouvoir.