Québec, le 9 décembre 2011
Loi C19
Harper va peut-être comprendre?

Quatre ans après le massacre de 2007 sur le campus de l’université américaine Virginia Tech qui avait fait 32 morts et 25 blessés une autre fusillade est survenue sur ce même campus faisant 2 morts dont un policier. Est-ce que le gouvernement Harper va comprendre qu’il devient de plus en plus important de laisser aux provinces du Canada le choix de conserver ou non le registre des armes d’épaules.

En effet le projet de loi C19 vise à abolir le registre canadien et en plus de détruire l’ensemble des données qui y sont compilées et qui ont coûtées des centaines de millions de dollars aux contribuables.

Ce ne sont pas des gestes disgracieux comme l’a fait le député conservateur Jim Hillyer en mimant des coups de feu envers l’opposition lors d’un vote sur le projet de loi que l’on va régler pacifiquement ce problème. Il y a plein de bonnes raisons de conserver l’enregistrement des armes d’épaules si ce n’est au moins d’imputer aux détenteurs d’armes à feu la responsabilité qui leur revient ou réduire les risques que les armes ne tombent entre les mains d’usagers non autorisés.

Les femmes, les regroupements de survivants de violence armée, les travailleurs en santé publique et les responsables des corps policiers ont raisons de demander le maintient.