Québec, le 30 décembre 2011
Harper 1
Harper joue à la monarchie et pendant ce temps?

Nous avons un gouvernement conservateur majoritaire qui se fout des Québécois et joue à la monarchie, une opposition officielle du Nouveau Parti Démocratique (NPD) qui se cherche et, pendant ce temps, les pétrolières en profitent pour jouer au yoyo avec le prix du litre d’essence à la pompe.

En janvier 2011 le prix du litre était de $1,154 et par la suite a varié régulièrement montant même jusqu’à $1,404 le 7 juin. Les détaillants ont continués à jouer au yoyo avec le coût et voilà qu’aujourd’hui il est passé de $1.244 à $1.314 soit une augmentation de $0.007 sans aucune raison.

D’ailleurs le dernier rapport du Conference Board avance que les profits des compagnies atteindront le niveau record de 22 milliards en 2014. Sur la même lancée, l’économiste en chef des marchés mondiaux du centre interinstitutionnel de bilan de compétences (CIBC) voit le baril atteindre les 150 $US dans deux ans, les 225 $US dans quatre ans et le prix du litre à la pompe atteindre le $2.00 en 2012.

Il ne faut pas oublier que le bureau de la concurrence avait condamné en 2008 des compagnies telles Pétro-Canada, Shell, Esso, Olco, Irving et Ultramar pour avoir participés à un cartel de stations de services en augmentant indument le prix du litre d’essence à la pompe.

Il faudrait que le gouvernement conservateur arrête de jouer à la monarchie et passe au crible la façon dont les pétrolières augmentent le coût du litre à la pompe.