Québec, le 17 novembre 2010

Gérer par affidavit

Voici la nouvelle devise des politiciens de la province de Québec soit la conjugaison du verbe actionné. En effet je t’actionne (Charest vs Bellemare), tu m’actionnes (Bellemare vs Charest), il actionne (Vaillancourt vs Ménard et Auclair), nous actionnons (par la pétition), vous actionnez (par le refus d’aller voter) et ils nous actionnent (Charest et Bachand versus les augmentations de tarifs de toutes sortes).
justice-illustration_14340_w250
Le politique est devenu la garde-robe d’un tissu de mensonge qui se remplit régulièrement par le verbiage et les faux fuyants de notre élite politique. Est-ce qu’il faudrait gérer maintenant nos institutions par affidavit? Pourtant tous les politiciens lorsqu’ils sont élus doivent prêter le serment que voici : < Je jure solennellement que je serai loyal envers le peuple du Québec et que j’exercerai mes fonctions de député avec honnêteté et justice dans le respect de la constitution du Québec.
IMAGE_2009_12_15_1026253
Se pourrait-il que ce serment d’office soit oublié rapidement de telle sorte que la plupart des députés se créés leur propre code d’éthique selon leur degré de connaissance ou de tolérance de l’honnêteté et de justice?

Les derniers évènements nous ont démontrés que les politiciens se fous de nous sauf durant la période électorale et le jour du vote.