Québec, le 27 octobre 2011
arme
Gaspillage

C’est sans trop de surprise que le gouvernement conservateur majoritaire de Stephen Harper a déposé son projet de loi afin d’abolir le registre des fusils de chasse. De plus monsieur Harper a décidé d’aller encore plus loin en y incluant la destruction de toutes les bases de données recueillies jusqu’à maintenant.

Il faut se rappeler que le registre des armes à feu a été créé en 1995 par le gouvernement libéral de Jean Chrétien, sous les pressions assidues de la Coalition pour le contrôle des armes à feu. Cette coalition avait été formée dans la foulée de la tuerie de l’école Polytechnique, le 6 décembre 1989

Il va de soi que l’escalade des coûts liée au manque de planification, cafouillages incluant la poursuite de l’Alberta, qui contestait le registre, explique peut-être une telle décision mais de là à détruire l’ensemble des données il y a une marge. Le gouvernement Harper doit faire preuve de discernement afin de rendre disponibles les données aux provinces qui veulent établir un tel registre.

La majorité des corps policiers sont d’avis que le registre est utile afin de planifier leurs interventions policières et de pouvoir retracer plus facilement l’origine des armes à feux utilisées.

Détruire entièrement les données est non réfléchi et un gaspillage éhonté.