Québec, le 4 février 2010

Fumisterie

Le Gourou français a finalement dévoilé la méthode qu’il utilisera afin de revamper l’image de la ville de Québec, d’attirer plus de jeunes et d’avantages de touristes. En effet le spécialiste rencontrera différents groupes afin de soutirer aux participants des idées ou des mots qu’il brassera dans un chapeau et en sortira un wow je le savais.

Cette une technique pure et simple des remue-méninges (brainstorming) dont la solution est déjà dans le chapeau du Gourou fixée au préalable par le maire Labeaume car c’est le contrat. Cette technique du brainstorming a été conçue en 1935 par Alex Osborn, vice-président de l’agence de publicité américaine BBDO. C’était à l’origine une méthode de réunion de groupe soigneusement préparée puis tout aussi soigneusement exploitée pour trouver un nombre important d’idées publicitaires et promotionnelles pour les clients.

Ce genre de formation se donne à Québec depuis 1979 par des groupes conseils spécialisés en management. En effet j’ai personnellement suivi avec 11 autres personnes ce brainstorming en 1979 avec le groupe conseil CFC ce qui rassemblait passablement à la façon de procéder de Clotaire Rapaille à savoir musique, matelas, vibration intérieure, échanges d’idées et le coût de cette formation était de $2000.00 et non de $300 000.

Par contre depuis l’arrivée du Gourou, nous voyons le discours des Labeaume et Hamad a changé. En effet ne jurant que sur le talent du maître penseur au début et d’une réussite globale, les politiciens parlent maintenant d’un échec probable. Toutefois, advenant une réussite et des changements possibles au niveau de la ville. Qu’il soit planifié ou non, tout changement provoque inévitablement des bouleversements et suppose une période d’adaptation plus ou moins importante chez les personnes qui le vivent. On doit notamment tenir compte du fait que chaque individu réagit différemment au changement, en fonction du contexte dans lequel ce dernier se produit ou encore selon son vécu et son tempérament.
Qui donnera des formations sur la résistance au changement Rapaille à $25 000 par session.