28 juillet 2014

Foutaise

La loi qu’a fait adoptée le gouvernement Harper il y a trois ans pour sévir contre la surfacturation de l’essence à la pompe et qui entrera en vigueur en août ne servira à rien. D’abord pourquoi avoir attendu en 2014 pour mettre en vigueur cette loi sur l’équité à la pompe?
Monarchie 1
Les champs d’activité visés sont tellement diversifiés, vente des produits pétroliers, produits laitiers, aliments au détail, pêche, exploitation forestière, céréales, cultures de grande production et exploitation minière, que la centaine d’inspecteurs fédéraux ne suffira pas à la tâche.

De toute façon le fédéral n’a rien fait pour controler le prix du litre d’essence à la pompe. Pourtant le gouvernement Harper admettait que les automobilistes payaient en moyenne 20 millions $ en trop par année en raison des mesures inexactes effectuées par certaines pompes à essence.

Pourquoi n’avoir rien fait depuis 2008 lorsque le bureau de la concurrence avait condamné 13 individus et 11 entreprises pour avoir participés à un cartel de stations de services en augmentant indument le prix du litre d’essence à la pompe.

Les mêmes compagnies s’entendent encore pour augmenter sans raison apparente le prix de l’essence.