Québec, le 16 septembre 2010

Foutaise

Le ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, Clément Gignac, et la présidente du Conseil du Trésor Michelle Courchesne ont annoncés la fusion de la société générale de financement (SGF) et Investissement Québec (IQ).

Il apparaît que le but de cette fusion est de sauver plus de dix millions de dollars par année en enlevant les dédoublements au sein des conseils d’administration et des directions. La SGF créée sous le gouvernement de Jean Lesage en 1962 était un outil de développement économique qui rapportait énormément au gouvernement du Québec. Par contre au cours des dernières années la SGF a subit des pertes considérable de près d’un milliard de dollars.

D’un autre côté investissement Québec créée en 1998 réalisait d’énormes profits mais a été impliquée dans le scandale des fonds d’investissements économique régional (FIER). Le but de cette fusion est de créer une nouvelle société d’investissement, plus forte et plus performante. Toutefois les regroupements d’entreprises applaudissent l’arrivée du guichet unique car cela facilitera la tâche des entrepreneurs et des gestionnaires, estime-t-on dans les milieux d’affaires.

Foutaise car à mon avis c’est de la poudre aux yeux afin de cacher les pertes de l’un (SGF) en plaçant un baume avec les gains de l’autre (IQ).