Québec, le 17 mars 2011
cachette
Fini de jouer à la cachette

Je suis entièrement d’accord pour que le commissaire au lobbysme du Québec Daniel Labonté enquête sur les négociations cachées entre le privé et le maire Régis Labeaume concernant la gestion du nouvel amphithéâtre et les 400 millions de dollars de nos impôts et taxes. Souvenons-nous que le maire se cachait des journalistes laissant sous-entendre qu’il négociait avec le privé, que plusieurs personnes ou groupes étaient intéressées par le nouvel amphithéâtre et qu’il ferait une annonce en temps et lieux.

Il va de soi qu’en confiant les négociations sur le nouvel amphithéâtre à une tierce personne soit le président de l’Industrielle Alliance Yvon Charest, supposément bénévole, le maire a essayé de contourner la loi sur le lobbysme. Mais le gouvernement du Québec a voté une loi justement pour rendre transparentes les activités de lobbysme exercées auprès des titulaires de charges publiques et de ce fait la Ville de Québec a la responsabilité de s’assurer que les gens avec qui elle négocie sont en règle.

Habitué dans ses anciennes fonctions à négocier avec le privé dans le privé le maire a peut-être oublié qu’il est maintenant dans le publique et qu’il doit rendre des comptes face à la population.