Québec le 17 avril, 2000

Faux débat !

Je lisais dans le soleil du 14 avril un article de Anne Morin sur les fusions municipales et le fait que 12 maires désirent faire voter les citoyens de leurs municipalités. Je pense qu’il est trop tôt pour demander aux citoyennes et citoyens de se prononcer sur on ne sait quoi c’est un faux débat. Pourquoi ne pas trouver une solution tous les maires ensembles avec le gouvernement et, par la suite consulter la population sur une position commune. La solution réside peut-être dans autre chose que deux rives deux villes.

Dans le même journal à la page A5, madame Morin rapporte des propos de professeurs de l’ENAP mentionnant que le statu quo n’est plus acceptable pour la région de Québec. La fusion n’est pas uniquement une affaire fiscale c’est aussi et avant tout un atout au développement économique et à la protection publique sans négliger la lutte à la pauvreté.

Ces fusions empêcheraient des débats inutiles sur le transfert d’employés d’une ville à l’autre ou sur l’installation de telle ou telle entreprise à l’intérieur d’un parc industriel par rapport à un autre. Comme dernier exemple, le transfert des employés de l’INRS de Sainte-Foy au centre ville à lancer tout un débat inutile.