7 août 2005

Fausseté de Michel Hébert

J’écoutais une entrevue que votre chroniqueur Michel Hébert a donné au poste 98,1 aujourd’hui le 9 août et ce en son nom et comme chroniqueur du journal de Québec. Cette entrevue était remplie de fausseté qui caractérise bien le poste d’où il a fait l’entrevue mais qui j’espère ne lie pas l’opinion du journal de Québec. Il a ouvertement mentionné que le Gouvernement du parti Québécois avait coupé les fonctionnaires de 20% ce qui est entièrement faux. Le Gouvernement suite à la hausse subite des taux d’intérêt avait demandé aux syndicats de renoncer à l’augmentation de la dernière année de la convention collective soit environ 6,7%. Les syndicats ont refusés et le Gouvernement a retiré durant trois mois 20% ce qui correspondait à l’augmentation de 6,7%. Ce n’est donc pas une coupure unilatérale de 20%.

Il a mentionné que les fonctionnaires ou les professionnels étaient gras dur avec leur retraite et leur pension assis devant leur T.V. pendant que les jeunes travaillaient. Mais je peux vous dire honnêtement qu’il y a 35 ans aujourd’hui la vie n’était pas rose au Gouvernement et lorsque j’ai décidé d’y entré c’était vraiment une profession de servir la population. Monsieur Hébert a déblatéré sur les fonctionnaires et je trouve ça dégradant d’abord pour moi qui ai œuvré durant 35 ans et pour les autres qui travaillent à servir les citoyennes et citoyens.

Je sais que le poste 98,1 essais de convaincre les gens d’aller vivre ailleurs qu’au Québec mais ils sont payés par les capitaux Québécois. Je pense que Michel Hébert libéral de propos et de stature devrait s’excuser.