Québec, le 31 juillet 2009

(À Liliane Girard de Baie-Comeau)
Faire son choix

Je comprends très bien que demeurer, vivre, sortir, festoyer et s’évader à Baie Comeau ne se compare pas mais aucunement pas à vivre et nicher dans la capitale nationale et surtout dans le Vieux-Québec.

Tous les maires qui ont passés depuis plus de trente ans ont fait de ce secteur l’endroit ou, tant les touristes que les citoyens peuvent revivent l’histoire de la vieille capitale et se rappeler de bons souvenirs. D’ailleurs l’année que nous venons de passer soit les fêtes du 400ième anniversaire de la venue de Champlain en est la preuve.

Il va de soi que sortir d’un spectacle à Baie-Comeau n’a pas la même signification que celle d’essayer d’entrer ou de sortir après un spectacle regroupant entre 20 000 et 150 000 personnes dans Québec mais c’est un choix. De plus, demander au Maire LaBeaume de régler votre problème c’est comme demander à Napoléon Bonaparte de revenir et gagner son Waterloo.

De grâce si vous voulez un chalet ou une résidence secondaire n’allez pas dans un quartier ou le niveau de circulation humain lié avec tout ce qu’il comporte est trop actif et bruyant pour vous.