Québec, le 8 décembre 2009

Faire l’autruche

En pleine séance du conseil de ville de Québec hier le 7 décembre le maire Régis Labeaume a traité les résidents de Lévis et plus particulièrement de Saint-Jean Chrysostome de fou dangereux et idiot au volant de leur véhicule lorsqu’ils circulent dans les quartiers résidentiels de Québec. À cet effet il veut installer des radars itinérants dans plusieurs quartiers de la ville dont Saint-Yves et Saint-Louis-de-France, à la tête des ponts, et Saint-Jean-Baptiste, au centre-ville afin de décourager les conducteurs qui roulent trop vite.

Premièrement la diplomatie ne l’étouffe pas car son arrogance tranchante et démesurée a encore apparu dans ce conseil de ville majoritaire. Sur quoi se base t’il pour traité ainsi nos voisins de la rive sud car de nombreuses études ont démontrées que plus de 50% des gens qui circulent trop vite dans les quartiers résidentiels sont des résidents eux-mêmes. Deuxièmement les meilleurs radars déplaçables sont les policiers qui en font régulièrement lorsqu’ils ne sont pas en moyen de pression.

En effet échu depuis le 31 décembre 2006 le Maire Régis Labeaume refuse de négocier avec ses policiers et dans son ton outrecuidant et orgueilleux il les traite de bébés gâtés du système et d’opportunistes. Comment voulez-vous avoir la collaboration des policiers lorsqu’on les dénigre publiquement. Je sais que leur convention est rendue en arbitrage mais la décision de l’arbitre est effective pour une période de 3 ans donc se terminant le 31 décembre 2009. Les négociations reprendront de plus belles en 2010. Pour la sécurité des citoyens de la ville de Québec est-ce que le maire peut arrêter de faire l’autruche de s’asseoir et de négocier pour 6 ans