Québec le 4 novembre 2002

Et vogue
La galère

Je lisais dans le soleil du vendredi le 1ier novembre un article d’Isabelle Mathieu concernant le changement du LOGO de la nouvelle ville de Québec à un coût de près de 5 millions de dollars. Nos politiciens ont t’ils perdu le sens de la réalité. Dans le même numéro du soleil, à la première page, un article d’Élisabeth Fleury parlait de la crise du logement à Québec et du manque flagrant de lits dans les maisons d’hébergements.

Il semblerait que le conseil de ville se prépare à renoncer à ce changement et à garder le sigle de l’ancienne ville de Québec. De toute façon juste à y avoir pensé c’est déjà un manque de jugement. En plus des documents administratifs, des annotations sur les véhicules, des enseignes et j’en passe, il faudrait changer tous les tapis des bureaux de l’hôtel de ville car ce sigle apparaît à tous les mètres carrés.

Pour en rajouter, le chef de l’opposition Monsieur Jacques Langlois souhaite que le gouvernement du Québec qui selon ses dires a forcé les fusions, s’implique financièrement dans le processus.

Il faut arrêter ces dépenses inutiles et vite.