Québec le 7 février 2002

Et si c’était
La solution

On pouvait lire dans le soleil de dimanche le 3 février un reportage concernant le plan d’action dans le domaine de la santé présenté à Sherbrooke au congrès du parti libéral par le chef Jean Charest. Ce plan a pour principale conséquence de confirmer que l’enjeu pour la prochaine élection sera la santé. Comme-ci ne fut pas le cas pour les élections passées, souvenons-nous de Marc-Yvan côté qui avait présenté un plan de relance dans ce domaine qui lui a valut des reproches considérables et une défaite aux élections.

Il prévoit la nomination d’un commissaire indépendant en santé. Comment lier ce discours avec les propos du Chef rapporté dans le soleil du 31 janvier dans un article de Gilbert leduc titré : en nommant trois ministres à la santé. Du même coup, monsieur Charest parle d’abolir la notion du déficit zéro dans les hôpitaux.

Par contre tout récemment ce même chef présentait en grande pompe à Trois-rivières une des priorités de son parti lors de la prochaine élection un programme constitutionnel pour un gouvernement libéral.

Et si c’était la solution d’avoir trois personnes responsables au niveau de la santé afin de régler les problèmes une fois pour toute et de trouver des solutions. Ils auront pour tâches de surveiller les directions d’hôpitaux afin que le budget de la santé soit investi aux bons endroits de la bpnne façon pour le bien-être de la population.

Je donnerais donc encore 6 mois à cette équipe afin de leur donner la chance.