Québec, le 25 novembre 2009

Épidémie de photos

Depuis plus de deux mois les médias écrits nous inonde de façon épidémique de photographies de la nouvelle Star de l’heure le maire de la ville de Québec Monsieur Régis Labeaume. En effet en plus d’être exposé à la une des pages de l’actualité générale il fait la une des pages sportives. Imaginez que notre précieux Monarque fait la une ce matin car, dans la deuxième vague de cette pandémie de grippe il semble qu’il est atteint par le virus A (H1N1) le pauvre. Que dire des centaines d’autres cas qui ne font la une nulle part sauf dans un tableau au centre des journaux annoncant le nombre de nouveaux cas et de mortalités.

Par contre les médias relèguent aux oubliettes les négociations avec les policiers pompiers et la signature d’une convention collective dont l’échéance est 2010. Les journaux ne font pas la une avec les augmentations de taxes que les citoyens auront à subir sous peu, qu’elle sera la prochaine politique de déneigement, qu’est ce qui arrivera des conseils de quartier sous cet administration largement majoritaire, que réserve l’exécutif à la période de question des citoyens au conseil de ville qui répugne à haut point le maire, à la sécurité des piétons le long des principaux artères, à la collecte des ordures ménagères, è la coupure de budget pour la gestion des patinoires extérieures et autres services aux citoyens.

Toutefois la majorité des gens qui l’ont élu pour le fun vont rire jaune lorsque ce clown sortira de son chapeau des coupures de services afin de payer les Clotaire Rapaille, les Silvie-Lyne Perron et Louis Côté, le cirque du soleil, le moulin à image, et les sommes d’argent considérable engloutis dans l’augmentation faramineuse des salaires de tout le monde au conseil de ville et de leurs recherchistes.

Ça se paye la démocratie virée en cirque et en bouffonnerie.