21 janvier 2014

Enfin soulagé

C’est un Claude Robinson soulagé mais amer qui s’est présenté aux médias quelques semaines après le jugement de la Cour suprême qui lui a donné entièrement raison sur la propriété intellectuelle de son œuvre. Soulagé parce que le jugement condamne un consortium de producteurs de télévision à lui verser 4,4 millions $ pour lui avoir volé son concept de série télévisée d’animation pour enfants. Amer parce qu’après 18 ans à se battre et 3 millions $ en frais d’avocat il lui faudra recouvrer lui-même une partie des sommes dues.
robinson
De ce fait la cour Suprême a reconnu de façon unanime que les compagnies CINAR, FRANCE ANIMATION, Ravensburg et RTV Family Entertainment ont plagié l’œuvre de M. Robinson.

À mon avis monsieur Robinson ne devrait pas être le seul à se battre de nouveau pour récupérer son dû car c’est une grande victoire qui viendra sécuriser l’ensemble des auteurs dessinateurs. De plus l’auteur devrait avoir de l’aide afin d’effectuer des démarches judiciaires dans d’autres pays ou se trouvent des producteurs membres du consortium afin de faire reconnaître le jugement rendu au Canada.