Québec, le 28 novembre 2008

Encore les boomers

(À Alexandre Ranger, Valérie Camden, Mathilde Forest-Rivière, Dominique La Salle et Philippe Dupont)

Je suis un boomer, j’ai 4 enfants de génération X et j’ai lu votre article parut dans le soleil du 30 novembres intitulé :‘Merci et faites nous de la place’ . Votre article débutait bien car j’avais hâte de connaître vos aspirations, vos attentes et vos rêves. Vous mentionnez que dans les années 60 et 70 nous étions jeunes, beaux et surtout nombreux, mais permettez moi de vous dire que vous oubliez le plus important à l’effet que nous avions un vrai rêve soit celui de se prendre en main et de vous laisser un héritage.

Le gouffre dont vous faites mentions dans votre article et que vous semblez voir est créé par des mots, des paroles et des phrases mais il vous faut maintenant le traverser par des actes, des actions, des gestes et surtout de l’énergie. La place que vous nous demandez est là mais vous devez la conquérir et la prendre. Le problème est peut-être que l’on vous a trop gâté et donné tout cuit dans le bec mais c’est ça les boomers, si vous êtes là c’est un peu grâce à nous.

Quand vous nous dite haut et fort que c’est à votre tour de rêver je suis entièrement d’accord et j’embarque mais quels sont-ils ces fameux rêves si important à vos yeux et accessible. J’ai bien lu dans l’article que vous désirez un système d’éducation accessible et équitable et personnellement je crois qu’il l’est, vous demandez un système de santé universel et je crois que nous avons le meilleur au monde, vous exigez des programmes sociaux et ils sont trop bien établis.

Toutefois il peut y avoir des améliorations et on se fie à vous par votre implication, par vos interventions et surtout par votre réelle ténacité pour les réalisées.

Bon rêve!