Québec, le 10 février 2010

Encore du réchauffé

Le nouveau chef de L’action démocratique du Québec (ADQ) Monsieur Gérard Deltell part en croisade afin d’exposer à la population sa façon imaginative de remettre à flot les finances du Québec laissées à la dérive par le gouvernement libéral de Jean Charest. Cherchant dans son subconscient d’ex-journaliste Monsieur Deltell a rapidement trouvé le code révélateur qui amènera la province de Québec dans une lancée économique sans précédent afin de retourner au déficit zéro.

En effet rien de moins que de couper un milliard de dollars dans la fonction publique tout en arrêtant de protéger les employés syndiqués incompétents. Toute une trouvaille des années 2000 pour ce nouveau chef de l’ADQ pourquoi les autres n’y ont t’ils pas pensés? C’est tellement facile tu abolis la formule Rand pour les syndicats, tu abolis les commissions scolaires, tu abolis les organismes du réseau de santé, tu obliges les assistés sociaux à retourner sur le marché de l’emploi et voilà te tour est joué.

Un petit problème c’est que l’ADQ n’est pas au pouvoir et au Québec la protection d’une certaine paix sociale exige qu’il faille des négociations de part et d’autres et un certain décorum.

L’ancien premier ministre Lucien Bouchard l’avait réalisé c’est quand la vraie relève?