Québec, le 18 mars 2005

(Réponse à la question du jour : Marc Bellemarre devrait-il divulguer dès maintenant la liste des bailleurs de fonds)

Encore des cachettes

Pour répondre à la question du jour, je suis d’accord avec l’opinion émise par Jean-Paul Plante dans le carrefour des lecteurs du 21 mars. Oui il faut qu’il divulgue ses bailleurs de fonds car on en a assez des cachettes et des mensonges. Il mentionne qu’il ne sait pas c’est qui, que ce n’est pas son problème mais la loi lui impose la dénonciation des donateurs. À la une du soleil on pouvait que Marc Bellemarre articulera sa campagne autour de trois thèmes soient sécurité, solidarité et succès, ça commence mal.

On pouvait également lire que l’ancien ministre de la justice mise sur le dynamisme de sa jeune formation. Est-ce avec les transfuges comme Réjean Gignac ancien conseiller du Progrès civique défait, France Dupont conseillère au Renouveau municipal de Québec, François Picard, Richard Côté de l’action civique et comme organisateur en chef nul autre que le dé fusionniste Robert Cardinal qu’il va créé ce dynamisme?

La nouvelle grande ville de Québec n’a pas besoins de cachetiers ou de tricheurs elle a besoins de conseillers et de conseillères crédibles et expérimentées afin de relever les vrais grands défis d’avenir.