Québec, le 1ier mai 2011
fonds-ecran-rhinoceros
Élection de protestation

Nous sommes à minuit moins une du pire vote de l’histoire Canadienne soit un vote de protestation à la Rhinocéros. En effet les Québécois s’apprêtent à élire non pas des députés mais des figurants et un clown comique comme premier ministre ou chef d’opposition officielle. Malheureusement il semble que la vague orange ait rejoint le pyjama de l’un, le téléphone rose de l’autre ou l’habit tachée de peinture de l’irréaliste candidat rhinocéros.

Nous serons la risée de toutes les nations du monde et le Québec, d’où est parti ce tsunami orange ou cette vague dévastatrice, sera reconnu mondialement comme le désespoir des causes inachevées. D’ailleurs nous apprenions ce matin, par les médias, que wikileaks a divulgué des documents à l’effet que, selon une lettre transmise par l’ancien ambassadeur américain à Ottawa Paul Cellucci, l’arrivée majoritaire de Jean Charest au pouvoir, en avril 2003, a pratiquement tué l’idéal indépendantiste au Québec.

De ce fait il est indiqué dans les lettres que la victoire-surprise du Parti libéral du Québec aux élections du 14 avril (2003) avait sonné le glas de l’agenda séparatiste et que la victoire, pour la première fois en plusieurs décennies, d’un gouvernement clairement fédéraliste (unambiguous federalist) est un signe qui montre à quel point la souveraineté est tombée en déshérence (dormant issue).

Imaginons un gouvernement Canadien élu sans une présence remarquable de souverainistes à Ottawa c’est la fin des temps un roman inachevé et les cendres de Pierre Bourgeault et Pierre Falardeau s’envoleront dans ce monde elliptique et incongru. Finalement la démocratie a du bon et du mauvais et le cynisme des électeurs s’en sort grandit mais comment dévastateur pour les prochains mois.