Québec, le 22 février 2012

Dur dur d’être ados

Jean-Marie De Koninck a déclaré que le développement du cerveau des jeunes est en partie responsable de leurs comportements au volant. Il ajoute : « on entend souvent dire que les jeunes manquent de jugement et qu’ils conduisent comme des fous et c’est vrai car biologiquement, le cerveau des jeunes n’est pas complètement développé avant 22-23 ans.»
Votes
C’est sur des déclarations aussi farfelues que le gouvernement libéral de Jean Charest a légiféré sur la tolérance zéro pour les ados. En effet à compter de la mi-avril les jeunes de moins de 21 ans ne pourront plus consommer de l’alcool avant de prendre le volant.

Dans d’autres domaines le ministre de la Santé, Yves Bolduc, dit être favorable à une réglementation des salons de bronzage, afin de les interdire carrément aux mineurs de moins de 18 ans. La ministre de l’Éducation Line Beauchamp a présenté le projet de loi P56 visant à lutter contre l’intimidation et la violence à l’école.

Par contre à l’inverse lors du dernier congrès les délégués du parti Québécois ont proposés d’abaisser l’âge légal du vote à 16 ans aux élections provinciales et municipales.

Prêt à voter mais il faut légiférer, dicter leur façon d’agir et de vivre.

Est-ce que l’on peut les laisser décider?