Du vrai changement

La population du Québec voulait du changement et ont voté en ce sens en chassant les libéraux du pouvoir. Comme les Québécois l’avaient fait en 1976 en élisant le parti-Québécois avec un ancien libéral René Levesque comme premier ministre ils ont élus un ancien péquiste François Legault à ce poste.

Par contre ce changement survenu à l’élection du 1ier octobre 2018 a quelque chose de particulier. Il relaie aux oubliettes le PQ de René Levesque qui se fait dépassé par un parti encore plus à gauche Québec solidaire qui s’était fusionné à Option nationale faisant une percée dans la région de Québec. L’ancien chef d’Option Nationale Sol Zanetti s’est fait élire dans Jean Lesage et la militante de se même parti Catherine Dorion a succédé à Agnès Maltais dans Tachereau.

À part des comtés de Jean Talon dans la région de Québec et de Roberval au Lac-St Jean les votes libéraux sont concentrés dans l’est et a même solidifié ses appuis dans l’ouest de Montréal.

De toute façon les jeux sont faits et le futur premier ministre du Québec François Legault aura 4 ans pour démontrer qu’il disait vrai en promettant du vrai changement et qu’il se tiendra debout face à un gouvernent fédéral faible vis-à-vis le Québec.