24 septembre 2014

Du rire à la tristesse

Gilles Latulipe m’a tellement fait rire au fil des ans que j’en pleurait. C’est avec tristesse que j’ai appris, que celui qui m’attirait à la télévision vers l’heure du souper et qui faisait rire avec capitaine bonhomme, n’est plus. Le festival juste pour rire lui avait rendu un vibrant hommage qu’il méritait au mois de juillet et, dans son discours de remerciement il a encore réussi à me faire rire.
gilles latulippe
Ayant un talent inné pour l’improvisation Gilles Latulipe était un monument de l’humour Québécois, un des derniers grands représentants du Burlesque et un des rares à avoir rempli les salles durant 55 ans. Même s’il avait des textes bien écrit ses improvisations quotidiennes dans les émissions populaires comme Cré Basile, Les Brillant, Poivre et Sel et Symphorien étaient savoureuses et incommensurables. Que dire maintenant de ses déguisements burlesques dans les démons du midi qui ont tenus l’antenne pendant six ans en plus d’écrire plus de 800 sketches pour l’émission.

Tout comme Félix Leclerc l’a fait par la chançon Gilles Latulippe a beaucoup apporter à la culture Québécoise par son humour savoureux et constant.

Merci Gilles