5 Février 2013

Du réchauffé

Depuis le début de la course à la chefferie du Parti libéral du Québec (PLQ) le 22 octobre dernier il n’y a pas eu de débats de fond entre les trois prétendants qui ne proposent rien de nouveau. C’est plutôt l’inverse car les trois candidats ont endossé et renchérit sur les décisions prises par le gouvernement libéral défaits aux dernières élections.

En effet après neuf années de règne de Jean Charest, le PLQ est à la recherche d’un chef qui lui permettrait de reconquérir les Québécois avec de nouvelles idées et une vision d’avenir. On constate cependant que c’est de la continuité et du réchauffé.

De ce fait comment se comporterait l’ancien ministre des finances Raymond Bachand comme premier ministre lorsque sous son règne la dette est passée de 133 à 191 milliards de $. Que fera l’ex ministre de la santé Philippe Couillard comme premier ministre lui qui n’a pas réglé les problèmes en santé et a choisit d’aller travailler au privé.

Quand au plus jeune candidat Pierre Moreau il fait du surf sur du réchauffé libéral et endosse fortement la hausse des droits de scolarité.