22 mai 2013

Du bout des lèvres

Pour une des rares fois le premier ministre Stephen Harper a invité les journalistes au caucus des députés conservateurs en raison des événements survenus récemment et qui a éclaboussé le sénat. Toutefois refusant catégoriquement de répondre aux nombreuses questions des journalistes il a mentionné, du bout des lèvres, qu’il était troublé et pas content du comportement de certains parlementaires et de son propre bureau.
Harper-1
Avant d’aller se cacher en Amérique du Sud monsieur Harper aurait pu et dû donner une explication aux Canadiens sur ce qui s’est passé au sujet des actions de son ex-chef de cabinet qui a donné 90 000 $ à un sénateur pour le sortir du pétrin.

Il est impensable de constater que malgré les différentes enquêtes et commission publique qui ont éclaboussé un grand nombre de politiciens depuis une vingtaine d’années certains élus continus à piger dans l’argent des contribuables comme si rien n’était.

Au lieu de se sauver et d’éviter la tempête médiatique pourquoi le premier ministre n’est t’il pas resté sur place et répondre aux questions légitimes des différents médias ?

Va t’on endurer longtemps cette arrogance régulière de Stephen Harper et de ses députés ?

On aura des élections Québécoises en 2014 avant celle du Canada de 2015 est-ce qu’on pourrait s’entende et élire majoritairement un gouvernement souverainiste qui pourrait contrecarré ce régime anarchique et monarchique d’Harper ?