Québec le 18 juin 2002

Drôle de bête ces humains

Je lisais dans le Soleil de lundi 17 juin, un article de Lia Levesque concernant les animaux de compagnie et le fait que les Québécois soient plus tolérant face au désagrément causé par la présence d’excréments dans les lieux publics. Justement la semaine dernière par une belle journée ensoleillée je me promenais avec un ami dans le magnifique parc des Braves dans la haute-ville de Québec, lieu oú les gens seul ou en famille vont se reposer et prendre un peu de vitamine C.

Les deux premiers visiteurs que nous avons rencontrés furent deux espèces de gros chiens noirs qui sont venus japper après nous. Le ou les propriétaires étaient trois jeunes écervelés qui criaient mais sans succès ces bêtes couraient partout et les propriétaires buvaient leur bière. Tout en essayant de sortir de ce parc d’animaux, par la petite route, il fallait éviter les excréments laissés par ces animaux que l’on dit de compagnie.

Il me semble qu’une pancarte à l’entrée du parc indique que les chiens doivent être gardés en laisse. Du moins s’il n’y en a pas les responsables de parc Canada devraient en placer une car c’est inconcevable que ces animaux soient laissés libre de circuler.

Je suis donc intolérant face aux propriétaires de chien, qui manque de civisme tant en les laissant courir partout dans ces parcs, qu’en les laissant faire leurs excréments n’importe oú sans les ramasser.