2 Juin 2017

Diversion

En mauvaise position dans l’opinion publique suite aux révélations faites sur ses contacts étroits avec l’organisateur libéral Marc-Yvan Côté, accusé de fraude, d’abus de confiance et de corruption, Philippe Couillard essai de faire diversion en lançant l’idée saugrenu de rouvrir le débat constitutionnel.

D’ailleurs le premier ministre du Canada lui a carrément dit non avant même de lire le document car la constitution est une entente qui exige une réforme en profondeur et je ne crois pas que le fils veut réparer les erreurs du père. Rien n’a changé depuis 1992 à moins qu’Ottawa, les 9 provinces canadiennes, les 3 territoires et l’ensemble des Premières Nations soient d’accord pour ouvrir le dossier et s’entendre sur un texte commun.

Monsieur Couillard à chacune des élections dont il a participé a toujours été le premier a fournir l’argument Massu au Parti Québécois que les citoyens veulent parler d’économie, régler le problème des listes d’attentes, améliorer la croissance économique, régler la dette et non parler de constitution

Qu’est-ce qu’il se passe dans la même semaine le premier ministre a parler d’augmenter le nombre de jours de vacances pour les travailleurs et de rouvrir la constitution?