Dilapider nos surplus

Alors que les députés de l’assemblée nationale essaient de régler de peine et de misère par des lois et règlements les problèmes liés avec la légalisation forcée du cannabis le premier ministre du Québec est en campagne électorale. Ces mêmes députés essaient d’expliquer à la population le gaspillage d’un milliard de dollars consentis aux médecins spécialistes Philippe Couillard continue à remplir la carte de crédit en faisant des promesses électorales partout en région.

Après avoir débuté son premier mandat par un régime d’austérité sans précédent monsieur Couillard nous fait à croire maintenant que son gouvernement a dégagé des surplus énormes. Les Québécois ont payés de leur poche, ont subi les problèmes liés à ce régime d’austérité libéral qui a duré trois ans et ces surplus s’il y en a vraiment nous appartiennent.

Pourquoi ne pas attendre l’élection du prochain gouvernement avant de les dilapider sur la place publique sans consultation les économies faites sur notre dos? Est-ce une façon toute libérale de faire oublier par les contribuables la douleur du passé? Monsieur Couillard occupez-vous donc des problèmes de tous les jours au lieu de vous lancer dans une trop longue campagne électorale inutile.