2 juillet 2012

Diaboliser le carré rouge

Est-ce que le seul fait de porter le sigle du parti libéral du Québec veut nécessairement dire que l’ensemble des porteurs du symbole libéral endossent la corruption et la malversation? Pourquoi alors le premier ministre du Québec Jean Charest a, durant plus de trois mois, diabolisé le carré rouge et ceux qui le porte en les associant à la violence et la désobéissance civile.
Carré rouge
Ce n’est pas vrai que les milliers de personnes qui portaient le carré rouge en appui à la cause étudiante endossaient les gestes malheureux d’une centaine de casseurs et de dévergondés. Il est faux de prétendre que du simple fait d’appuyer une cause et de le démontrer par le port d’un symbole nous met sur une liste noire jusqu’à devenir des rénégats.

Même si le rouge est un symbole fondamental du principe de vie avec sa force, son éclat, sa puissance il est également un signe d’amour, de délicatesse et d’harmonie. En effet on a qu’à penser à la St-Valentin, la lingerie féminine, le port du rouge à lèvre et même le mariage qui jadis était teinté de rouge.

Peut-on avoir le libre choix sans se faire attaquer de toute part?