Deux visions opposées

Le maire de Québec est en guerre contre le troisième lien entre la rive nord et la rive sud et surtout pas à l’Est. Cependant il trouvera des adversaires de taille avec l’arrivée au pouvoir de l’équipe de la coalition avenir Québec de François Legault qui prône un troisième lien à l’est.

N’ayant pas confiance au bureau de projet nous apprenions que la ville avait commandé sa propre étude dans laquelle les experts affirment qu’il faudra au moins 10 ans avant le début de la construction et 15 à 17 ans pour sa réalisation. Imaginez que, pour la modique somme de $7800, des experts minimisent un projet de 4 milliards qu’une majorité de la population veut.

Toutefois le nouveau ministre des transports François Bernardel a déjà pris le contrôle de la situation en mentionnant que le bureau de projet devra respecter la promesse électorale de la CAQ soit de travailler sur un troisième lien à l’est. Il promet en plus une première pelletée de terre avant les prochaines élections provinciales.

Les électeurs de Québec pourrait envoyer un message clair au maire de Québec en élisant une opposition dans l’élection complémentaire du 9 décembre dans Neufchatel-Lebourgneuf.